Qui sommes-nous ?

Vous êtes ici

Un actif qui entre sur le marché du travail connaîtra 10 à 13 périodes de transitions professionnelles tout au long de sa vie, en interne (changement de poste en entreprise, formation, etc.) ou en externe (changement d’entreprise, de type d’activité, etc.).

Les membres du collectif COJOB – les Cojobeurs – sont convaincus que ces périodes peuvent créer de la valeur pour l’individu, l’entreprise et la société dans son ensemble, à condition de les aborder de manière positive.

 

NOTRE MISSION

Parce que chercher ensemble, c’est déjà trouver, COJOB fédère et anime des collectifs de chercheurs d’emploi partout en France. Les collectifs COJOB permettent aux chercheurs d’emploi de :

  • Sortir de leur isolement en sortant de chez eux, en rencontrant de nouvelles personnes, en étant attendus chaque jour par un groupe soudé, en partageant des objectifs et questionnements communs ;
  • Retrouver un rythme quotidien en se levant tous les matins avec le sourire, en respectant des horaires et un cadre, certes souple ;
  • Se sentir de nouveau utile à travers des missions de bénévolat de compétence auprès d’entrepreneurs qui ont besoin d’un coup de pouce ponctuel.

 

EN BREF

Les activités de COJOB reposent sur 3 piliers :

  • LA PROMO : Un groupe de 10 à 15 chercheurs d’emploi, qui se réunissent chaque jour pendant 3 semaines dans nos espace de coworking (à Paris ou à Nantes) pour accélérer leur retour à l’emploi ;
  • LES ÉVÉNEMENTS : Des espaces d’échanges et de rencontres, 3 ou 4 fois par mois à Paris, ouverts à celles et ceux qui souhaitent rencontrer de nouvelles personnes, se remotiver et/ou débattre du futur du travail (et du chômage, bien sûr) ;
  • LE COSEARCHING : Une plateforme de mise en relation pour créer, ou rejoindre, des collectifs de chercheurs d’emploi partout en France.

Questions fréquentes

Parce que forcément vous vous en posez, et c'est tout à fait normal !




Les cojobeurs sont des personnes en recherche d'emploi qui veulent rencontrer d'autres gens, retrouver un rythme et sortir de chez eux.

Finies les journées sans début ni fin, seul(e) dans sa chambre, devant son ordi! Adieu soirées déprimantes où vous n'avez rien à raconter aux autres! Bye bye la sensation d'être inexistant, transparent et totalement éliminé de la société!

Devenir cojobeur: c’est réinventer sa recherche d'emploi et décider de la vivre autrement.

Etre cojobeur, c'est :

  • Retrouver une place dans un groupe, avoir des horaires, un lieu où aller le matin, des "collègues" de recherche, des anecdotes en revenant le soir.
  • Réaliser qu'on a toujours des compétences à partager.
  • Bénéficier des expériences des autres, de leurs réseaux.
  • C'est aussi rester en lien une fois qu'on a trouvé du boulot ( ce qui arrive vite parce que gonflé à bloc, ayant réseauté chaque jour : on multiplie son mojo à l'infini et donc les opportunités de se faire embaucher ou de monter sa boîte! )

Matériellement, vous avez besoin: d'un ordinateur portable, d'une mult prise si vous êtes nombreux, de 2 euros pour un café si vous allez dans un bar et que vous aimez le café (ATTENTION: dans certains bars le café est à plus de 2 euros - nous déclinons toute responsabilité sur les prix affichés dans les bars proposés)

Par ailleurs, en terme d'équipement "mental," n'oubliez pas la règle d'or pour cosearcher: bonne ambiance!
Donc équipez-vous de bonne humeur, bienveillance tout ca...  

 

Belle initiative, merci!

Tout bar peut convenir. Il faut juste vérifier qu'il y ait: le Wi-Fi, au moins une prise électrique accessible (si il n'y en a qu'une, équipez-vous d'une multiprise), et que le bruit ne soit pas trop perturbant (une petite musique de fond n'est néanmoins pas désagréable, on vous l'accorde!). Soyez attentifs aux horaires: beaucoup d'endroits sympas sont fermés le matin...

Ah... déso. Tu es sur la mauvaise plateforme... 

Yeah! Belle initiative!

Le premier groupe COJOB, en novembre 2014, avait conclu que le matin était la plage horaire la plus stimulante.

On se lève tôt, on s'habille, on va quelque part: comme pour aller au taf en fait. Ca remet dans une dynamique de travail, et les fins de journées sont plus apaisées.

Le timing le plus recommandé est donc : recherche d'emploi de 10h à 13h tous les jours (ou 9h-12h) + option A : prolongation pour ceux qui le souhaitent ou option B : sortie culturelle/sportive/forum ou autre + apéro (#bonneambiance #convivialité #réseautage)

 

Ce sont des choses qui arrivent. La personne doit avoir ses raisons. Il ne faut pas y attacher trop d'importance.

Si cette dernière phrase ne te suffit pas:

Proposition 1

  1. Lui demander pourquoi il/elle ne vient plus
  2. En parler avec le reste du groupe si tu le sens
  3. Continuer tranquillou tes recherches

Proposition 2

  1. Subir, en silence
  2. Ecouter Puisque tu pars
  3. Proposer un apéro débat "JJG, la France et le dernier tube des Enfoirés"

Mais oui, plein! Si il y a deux avantages à être demandeur d'emploi, ce sont les réductions et le temps "libre". Autant en prendre son partie!

Activités culturelles: musées, expo, zoos, promenades dans votre ville, exposé d'un membre du groupe sur un sujet qui lui tient à coeur.

Activités sportives: piscines, tennis, jogging (vous pouvez même organiser un petit marathon dans votre ville pour les potentiels Cojobeurs)

Activités professionnelles: bénévolat en groupe pour des assos, pour des start up de votre ville / création de boîte: vous avez peut être des envies communes et des compétences complémentaires.

L'apérotaf est l'afterwork des Cojobeurs.
C'est donc un apéro en fait.
Ça sert à réseauter, à se rencontrer autrement, dans une ambiance conviviale et informelle!
Fort recommandé.

Si vous avez d'autres questions, on se fera un plaisir de vous repondre

Contactez nous !