Les 5 fondamentaux du e-chercheur d'emploi

Chers jobeurs ou potentiels jobeurs, vous savez tous qu’Internet est devenu le principal canal de recherche d’emploi. Déjà parce que le Minitel est officiellement mort, que l’internet multimédia constitue le canal le plus accessible pour les demandeurs d’emploi, mais aussi parce qu’il est grandement privilégié par les recruteurs avant et après un entretien de visu.
Ainsi, voici un petit rappel des fondamentaux pour mieux vous aiguiller dans votre recherche d’emploi, dans cette e-jungle qu’est Internet.

Soigner sa e-reputation : votre présentation professionnelle et votre réseau

Comme votre « présentation » en entretien est importante (codes vestimentaires, savoir être et comportement en face à face) et peut varier selon les secteurs et les postes, votre présence sur Internet est importante.

Prenons par exemple votre adresse email. Elle doit sonner « professionnelle ». Ainsi, peut-être que votre adresse pitchoulou456@caramail.com ne sera pas l’adresse idéale pour contacter le recruteur pour le job d’attaché(e) territorial(e) dont vous rêvez (même si je trouve cette adresse très funky BTW). Privilegiez donc les adresses plus passe-partout pour ménager toutes potentielles susceptibilités de recruteurs tatillons.

Ensuite, les réseaux sociaux : je ne vous ferai pas de laïus sur votre profil Facebook, vous savez tous comment ne pas rendre public vos photos de la dernière crémaillère chez Lulu (il était bon ce punch, non ?). Sinon, vous pouvez toujours cliquer ici.

Je pensais surtout à votre profil LinkedIn (bien plus utilisé que son cousin français Viadeo, nous vous conseillerons LinkedIn si vous souhaitez investir dans un abonnement Premium pour l’équivalent de deux pintes par mois.) Terrain de jeu préféré des recruteurs, LinkedIn est l’opportunité de constituer votre « moi.com/pro ». Autrement dit votre principale présence professionnelle sur le net.

N’hésitez pas à poster votre CV sur votre profil, passez du temps sur le détail de vos expériences et soignez vos tags (mots clé en rapport avec votre job de rêve). De plus, vous pouvez personnaliser votre url ici. Cela deviendra plus facile à partager, et c’est mieux sur le CV.

Les recommandations (endorsement) peuvent aussi être importantes. Si vous n’en avez pas encore, commencez à recommander vos amis ou anciens collègues et vous apparaitrez sur leur accueil. Un simple clic sur « + » suffit, c’est si facile que vous verrez tous ces gens cliquer pour vous ! Il ne vous suffit maintenant qu’à bien choisir ses compétences.

Ceci n’est qu’un début. Vous trouverez des astuces de façon plus exhaustive sur l’excellent blog Hubspot qui traite très clairement comment vous bâtir un LinkedIn béton

Enfin, n’oubliez pas qu’aujourd’hui seulement 30% des emplois sont obtenus en réponse à une offre. Mais alors, comment cela se passe-t-il pour les 70% restant ? (Je sais que vous l’avez mais je vais quand même le dire) : par le réseau. Et un réseau, ça se construit, ça s’entretient. Pour cela, n’hésitez pas à multiplier les connexions professionnelles, les rencontres et rappelez-vous que les contacts de vos contacts sont aussi vos contacts. Ainsi, vous constaterez fréquemment que vous avez des relations en communs avec des personnes qui travaillent dans l’organisation, le secteur ou encore le job de vos rêves. Le réseau peut alors constituer une bonne entrée en matière pour entrer en relation. Il ne s’agit pas de demander abruptement un emploi ou d’envoyer un CV mais plutôt de se renseigner sur l’activité de la personne. On apprécie tous de pouvoir échanger sur notre parcours et de votre côté vous en apprendrez plus sur l’éco-système de vos rêves et cela vous rendra très pertinent lorsque vous décrocherez un entretien.

Se former et s’informer 

Rechercher du boulot, c’est parfois long, souvent répétitif. Le premier conseil à vous donner serait : ne faites pas que ca ! Pour votre moral, il est bon d’alterner les phases de recherche d’emploi et les phases ou vous faites tout simplement autre chose. En organisant ses journées, mieux vaut deux heures par jour de recherche productive, ciblée et efficace qu’une journée de recherche sans trop savoir ce que vous faites là ou à postuler pour un job que vous ne voudriez pour rien au monde.

Pour varier les plaisirs, j’aurais deux suggestions :

- Petit un : prendre l’air de temps en temps, et profiter de cette période pour faire des activités que vous ne ferez plus lorsque vous aurez signé votre CDI. Cette suggestion n’a aucun lien avec le titre de cet article mais j’avais cela sur le cœur.

- Petit deux : Formez vous ! Informez-vous ! Rien de tel que l’émulsion de l’apprentissage pour avoir le moral, la curiosité aiguisée et l’écoute attentive pour assurer en entretien. C’est facile et ca n’est que du bon. Ainsi, vous valorisez votre période de recherche d’emploi et vous complétez votre CV par la compétence de votre choix. Plusieurs sites sont à votre disposition, pour tout type de cours, certifiants ou non. Quelques exemples de formations certaines certifiantes et pouvant être gratuites si vous êtes inscrit(e)s à Pôle Emploi: MOOC-Francophone et Open Class Room.

Savoir où chercher sur internet 

Moult sites sont à votre disposition pour entrer en contact avec votre futur employeur ou se tenir au courant des évolutions en cours sur votre secteur. En voici quelques exemple, le meilleur pour vous n’est peut-être pas dans la liste, n’hésitez pas à réagir et à nous poster son adresse en commentaire.

- Pour les jobs dans le digital et l’IT, je vous conseille http://www.itprofil.com/

- Si vous cherchez en startup ou dans un secteur innovant, je vous conseille l’espace jobs de Maddyness. Par ailleurs, leur newsletter sur l’actualité des startups françaises est excellente pour se tenir up to date !

- Pour tous types d ejobs, mon préféré reste www.indeed.fr qui agrège les offres des principaux diffuseurs d’offres d’emploi, nationaux et régionaux. La fonction de création d’alertes est assez efficace, et vous recevez par email les annonces en rapport aux mots clés renseignés à la fréquence que vous souhaitez.

- LinkedIn est aussi un excellent vecteur d’offres d’emploi. Toujours sur le blog du Hubspot, vous trouverez toutes les astuces nécessaires pour optimiser votre recherche d’emploi et de contact sur Linked In.

Candidater sur la toile : les algorithmes au service de l’emploi

Depuis quelques mois, tout le monde en parle : le digital et les algorithmes seraient en mesure de renverser la courbe du chômage et de simplifier le recrutement.

A l’image du site Bob-Emploi qui propose de guider les demandeurs d’emploi dans leurs démarches. « Notre algorithme analyse des données du marché du travail ainsi que des millions de parcours de recherche d’emploi afin de permettre à chacun de bénéficier des bons conseils au bon moment de façon personnalisée » peut-on lire sur leur site. Celui-ci est d’ores et déjà accessible, toujours en version test, et vous promet d’obtenir un plan d’action sur mesure, de recevoir de nouveaux conseils chaque jour et de découvrir de nouveaux métiers à votre image.

Une autre tendance sur la toile : le matching automatique. L’objectif : assurer la meilleure mise en relation entre le recruteur et les candidats. Ainsi avec ChooseYourBoss, spécialisé dans le recrutement digital, vous recevez, en tant que candidat, les offres « qui matchent vos compétences, votre salaire et le type de société ». Vous êtes ensuite libre d’accepter ou de refuser de lever votre anonymat auprès du recruteur.

Avec Kudoz, vous pouvez également postuler en un clic depuis votre mobile à des offres directement suggérées par l’application à partir de votre profil LinkedIn. Cosh, quant à lui, se définit comme le 1er site de recrutement affinitaire pour les fonctions commerciales. 

Cosearcher

Tous ces conseils n’auront que plus d’impact si vous cherchez à plusieurs. La plateforme de coseaching www.cojob.fr permet aux chercheurs d’emploi de se mettre en relation afin de chercher ensemble, dans la vraie vie. Et oui !
C’est bon pour le moral et pour votre période de recherche. C’est quand même mieux d’échanger avec de nouvelles personnes, partager les expériences et sortir de chez soi que de chercher tout seul dans son coin !
 

Thibault Lesur - Consultant InnovenAltenor / Orange Consulting